L’entretien de votre vélo électrique à Lisbonne

L’entretien de votre vélo électrique est essentiel pour votre sécurité et celle des autres, votre confort (rester en rade au milieu de nulle part n’est jamais très agréable) , et la valeur de revente de votre E-bike.

Les freins, la chaîne, les rayons et les jantes du vélo électrique sont particulièrement sollicités. Il est donc essentiel de les contrôler et de les entretenir à intervalles réguliers. Il faut également accorder une attention particulière à la batterie. Mais du point de vue de la sécurité, ce sont avant tout les freins qui jouent un rôle majeur, cʼest pourquoi nous commençons par eux.

Freins: Presque tous les vélos électriques sont équipés de freins à disque. Il est recommandé de les ajuster à intervalles réguliers au niveau des poignées. Les plaquettes de frein des freins à disque tiennent facilement 1500 km, voire plus. Cependant, si vous utilisez une remorque ou roulez en

montagne, cette distance se réduit à 1 000 km ou moins ! Attention à Lisbonne: compte-tenu des fortes déclivités dans la ville, vos freins seront également beaucoup sollicités.  Une fois ce stade atteint, les plaquettes sont usées et ne freinent plus. Nous vous recommandons de les faire changer dans un atelier spécialisé car lʼajustement des pistons nʼest pas une opération aisée. Attention : soyez prudent lorsque vous huilez et graissez la chaîne et le dérailleur ! Ne jamais appliquer de graisse sur les disques et plaquettes de frein. Utiliser un spray anticrissement si les freins font du bruit par temps froid en hiver. Nous éclairons le frein de derrière à lʼaide dʼune lampe de poche. Cʼest ainsi que le degré dʼusure des plaquettes de frein est le plus visible. Les plaquettes usées asymétriquement doivent elles aussi être remplacées sans perdre de temps.

Chaîne: Une chaîne sale vieillit très rapidement. Aussi il est recommandé de la nettoyer tous les 300 à 400 km. Le sable et la saleté sont faciles à éliminer avec des nettoyants pour chaine. Essuyez plusieurs fois la chaîne avec un chiffon sec jusquʼà ce que le métal brille. Utiliser une huile appropriée, fluide ou épaisse selon le type dʼutilisation, pour huiler ou graisser la chaîne nettoyée. Vous trouverez des indications à ce sujet sur la bouteille. Selon le type de produit, celle-ci doit être appliquée sur la partie supérieure, latérale ou inférieure des maillons. Mieux vaut la huiler peu que trop, car lʼhuile attire la saleté.

La durée de vie dʼune chaîne dépend de lʼutilisation faite du vélo, elle est comprise entre 1 000 et 1 500 km, voire beaucoup moins si vous tirez une remorque de transport ou pour enfants. Ensuite elle se détend et les dents du plateau et du pignon sʼusent de plus en plus. Il est temps alors de changer la chaîne avant que cela ne vous coûte encore plus cher. Car si vous roulez avec une chaîne lâche, vous endommagez également les pignons et plateaux. Les dents usées ne vont plus entraîner proprement la chaîne et il ne sera plus possible de changer de vitesse. Dans un atelier, la chaîne est mesurée avec une jauge et en fonction du résultat. Celle-ci sera changée ou non.

Rayons / jantes / Pneus: Franchir les bordures de trottoir ou des aspérités à vitesse élevée est préjudiciable aux rayons et jantes. Ce faisant, il peut arriver quʼun rayon se desserre ou casse. La roue commence à se voiler.

Les rayons qui ne sont plus correctement fixés cèdent en cas de pression. Une clé à rayons permet de resserrer soi-même les rayons lâches. Nous changeons les rayons cassés et réparons les roues voilées dans lʼatelier. Un support de centrage est nécessaire pour centrer correctement la roue.

Pour éviter tout endommagement des rayons et des jantes, veillez à gonfler régulièrement et correctement les pneus. Il est recommandé dʼutiliser une pompe à manomètre qui indique la pression exacte. La pression nécessaire – ou maximale – est indiquée sur le pneu. Des pneus trop peu gonflés présentent un risque élevé et ne protègent plus les rayons contre les chocs et secousses. Une bonne pompe à manomètre coûte environ 50 €. Cʼest un investissement qui en vaut la peine car ainsi les pneus sont parfaitement gonflés en lʼespace de deux minutes. Une bonne pompe dure plusieurs années.

Gonfler un peu plus fermement les vélos urbains équipés de roues fines (min. 4, optimal 5-6 bars). Pour les VTT: Entre 1-3 bars selon le type dʼutilisation. Il est impossible de donner des indications plus précises car la pression optimale dépend du poids du cycliste.

Sachez qu’ un gonflage de vos pneus à bonne pression permettra d’optimiser l’autonomie de votre VAE et limitera fortement le risque de crevaison. La pression idéale est souvent notée sur le flanc de votre pneu.

– Intervenir suite à une crevaison sur une roue motorisé est plus complexe (connectique, poids de la roue…). Si vous êtes bon bricoleur il existe des solutions de réparation sans démonter la roue : une chambre à air linéaire, un gel obstruant… afin de se prémunir de ce désagrément montez des pneus à haut niveau de protection anti-crevaison, ces derniers ont en plus une excellente longévité.

Dans tous les cas, vérifiez régulièrement l’état de vos pneus, le niveau d’usure et les éventuelles anomalies dues à des chocs ou des insertions d’objets coupants.

La connectique et les câbles électriques  :

Un coup d’œil régulier pour vérifier que les câbles et connecteurs soient bien en place, en bon état et qu’ils ne soient pas endommagés par des frottements. Dans le cas contraire n’hésitez pas à en parler à votre magasin de vélo le plus proche, pour ne pas accentuer ces défauts.

Le moteur :

Sans doute l’un des éléments les plus fiables d’un vélo électrique. Les dernières générations sont d’une solidité presque sans faille. Veillez toutefois lors de l’achat du VAE à choisir un moteur avec des performances en adéquation avec votre utilisation.

Batterie: Si une batterie correctement positionnée bouge de manière inhabituelle, mieux vaut se rendre à lʼatelier. La plupart des fixations peuvent être ajustées. Nous vous montrons comment opérer et appliquons si nécessaire une graisse spéciale sur les contacts. Ne jamais manipuler soi-même la batterie ! Retourner aussitôt au magasin toute batterie qui chauffe fortement durant la charge !

Entreposage/dispositions à prendre: Si le vélo électrique nʼest pas utilisé pour une durée prolongée,

par exemple en hiver, mieux vaut le mettre à lʼabri : au mieux en hiver dans une pièce légèrement chauffée. Sʼil doit rester à lʼextérieur, il est recommandé de le recouvrir dʼune protection contre la pluie. La batterie doit être retirée et stockée à part dans un endroit à température tempérée entre 14 et 22 degré celsius. Toute batterie non utilisée durant une période prolongée (plus de 6 mois) se décharge toute seule.

João Silva

administrator

Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *